Blockhaus du Cap-Ferret (33) : Jawad BENDAOUD se serait porté acquéreur pour 500€ !

jawad

L’immobilier atypique n’aurait déjà plus de secret pour Jawad BENDAOUD, dont les placements jusqu’alors incertains ont amusé une France conquise par ses talents de bonimenteur, qui ont offert un peu de baume aux cœurs endoloris.

C’est depuis sa cellule que l’audacieux promoteur immobilier aurait fait part de son intérêt à son avocat, qui,contacté par Sud-ou-est.fr, nous rapporte les moments forts de cet entretien.

« Il convient d’abord de rappeler que mon client a été floué par la justice française », commence le ténor du barreau. « Au moment de l’envoyer en prison, le juge lui avait promis qu’il retrouverait la Santé. Or, on peut pas dire que ce soit la grande forme.

Néanmoins, le produit proposé par un particulier du Cap-Ferret et notamment le blindage qui empêche toute intrusion policière  malvenue présente un grand intérêt pour Jawad qui, visionnaire avant même la COP21, a toujours pris un soin particulier à bien isoler les chambres d’hôtes dont il avait la gérance ! Les économies d’énergie et la tranquillité de ses locataires ont toujours été une priorité ».

Reste cependant à surmonter le manque de moyens du mandataire improvisé, dont l’enchère modeste est encore un handicap.

Par notre correspondant, André Sallafranque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>