Booba reprend Luis Mariano et entame une tournée au Pays Basque

« Moi je viens du ghetto, et lui de Guéthary. Ça fait de nous des frères, quoi ». C’est par cet hommage que Booba a débuté sa conférence de presse hier soir, à la Mairie d’Arcangues, pour présenter son nouvel album entièrement composé de reprises du ténor mondialement célèbre Luis Mariano, et annoncer sa grande tournée de six mois au Pays basque français et espagnol.

booba

Le nouvel album de Booba, vibrant hommage à Luis Mariano, son maître à penser.

« Dans les Hauts de Seine, à Boulbi (Boulogne-Billancourt, NDLR)  on écoutait Luis Mariano tous les soirs, dans les cages d’escalier », nous confie le chanteur. « On faisait des battles entre potes, j’étais l’un des meilleurs notamment pour le Chanteur de Mexico, je sais monter dans les aigus comme lui. C’est Mariano qui m’a fait grandir, quand j’ai commencé à faire des conneries. Quand j’ai été incarcéré 30 mois pour une peccadille, c’est lui qui m’a sauvé. Dans ma tête je jouais en boucle l’opérette La Belle de Cadix. Sans lui, j’aurais pété un boulon depuis longtemps, je crois ».

Booba, âme d’enfant dans un corps ultraprotéiné, verse quelques larmes, et poursuit : « Mais Mariano, c’est aussi un style, c’est la virilité et le courage. Je me suis beaucoup inspiré de ses tenues pour créer ma marque de streetwear Ünkut (la marque de vêtements urbains la plus vendue en France, NDLR). Un jour, un inconscient a insulté Mariano devant moi, insinuant je ne sais quoi sur la voile et la vapeur. Je lui ai pété la bouche le pauvre ».

Sans autre forme de procès, Booba se lance alors dans une magistrale interprétation a cappella d’ « Il est un coin de France », l’hymne de nos chères montagnes :

Airetun chikitun
Airetun laïré

La salle, sous le choc, retient ses larmes et, après quelques instants de recueillement, applaudit à tout rompre. De bien bel augure pour la tournée qui débutera en avril prochain à travers tout le Pays Basque.

 

De notre correspondant, Ponpeio Zabala

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>