Etranger : des inspecteurs des impôts en colère incendient un champ de choux-fleurs en Bretagne

chou2

 

« Hilh de putek ! Les mecs, sans déc, nous ont laissé à sec ! ». Yannick LE GUILVINEC n’en croyait pas ses yeux, samedi dernier, en faisant le tour de son exploitation à MORLAIX (29 – NDLR : prononcer MORLÉ). Le spectacle désolant de son champ de choux-fleurs en proie aux flammes a vite fait déchanter un jeune légumier pourtant grisé par quelques verres de chouchen au sortir d’un concert de Nolwenn LEROY organisé le soir même à l’espace polyvalent Alan Stivell.

Comme touché par un déluge de foudre, il nous raconte :« En rentrant dans l’allée en tracteur, j’ai entendu mes cochons qui hurlaient comme des putois ! En me rapprochant de l’étable, j’ai aperçu un groupe d’hommes qui s’agitaient au milieu du champ et j’ai alors compris la panique de mes bestiaux ».

C’est en effet une foule en furie qui avait entrepris de mettre le feu aux longues rangées de choux-fleurs. Protestant contre les réglementations et les subventions européennes versées aux agriculteurs qui rendent leurs déclarations d’impôt particulièrement complexes, l’équipe des agents des finances publiques locales a ainsi décidé d’allumer un immense brasero alimenté par plusieurs tonnes de formulaires administratifs.

Leur porte-parole, secrétaire général de la CFDT-Trésor Public, a accepté de répondre sous le couvert de l’anonymat à quelques questions de Sud-ou-Est.fr, dénonçant des cadences infernales, des violences verbales, parfois même physiques et l’obligation il est vrai particulièrement cruelle de voir certaines femmes de la région se coiffer d’un peu seyant bonne rouge.

La cause écologiste est également invoquée : « Déjà qu’on a rasé un quart de la forêt des Landes à cause du livre de Valérie TRIERWEILER (voir l’article de nos confrères parisiens), il manquerait plus qu’on en fasse de même pour ces papiers de subvention ! » s’indigne Beñat LOUBERY, jeune inspecteur originaire de MORCENX (40 – prononcer MORCINSE) en poste sur place.

L’Europe semble donc être de nouveau la pomme (à cidre) de la discorde…

 

De notre envoyé spécial en Bretagne, André SALLAFRANQUE.

1 pensée sur “Etranger : des inspecteurs des impôts en colère incendient un champ de choux-fleurs en Bretagne

  1. Iep!
    Après cette hécatombe de choux, les filles seront en surnombre dans ce pays breton et ainsi les paysans célibataires basques et béarnais iront repeupler ce plat pays.
    La révolution est en marche! (mais pas trop vite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>