Culture : François CORBIER disque d’or chez les djihadistes !

md_1419

 

Le tube « Sans ma barbe » qui, avec « Le nez de Dorothée » a bercé toute une génération (celle née dans les années 70), semble connaître une seconde jeunesse dans les rangs des groupes djihadistes qui sèment la terreur au Moyen-Orient !

Les leaders fondamentalistes y ont en effet décelé un message subliminal qui vante les vertus de la pilosité, symbole fédérateur pour des combattants très austères, qui avaient jusqu’alors prohibé toute activité récréative, y compris la musique.

Le lyrisme de ce poète oublié, rebaptisé pour la circonstance “Malek AL-DOROTAOUI”, justifierait l’exception pour redonner le moral à des troupes affaiblies par les affrontements sur place. Le refrain, reproduit ci-dessous, serait ainsi particulièrement prisé et régulièrement entonné dans le désert irakien :

«  Sans ma barbe, quelle barbe !
Je suis comme un chien sans puces
Bonjour c’est Milan San Rémo.
Sans ma barbe, quelle barbe !
Il y a plus de consensus
Ni de Cuba sans cacao ! »

Contacté, l’artiste n’a pas souhaité commenter cet improbable revival.

De notre chroniqueur culturel, Mikel MARIANO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>