Immobilier – le Haut-Cenon et le Haut-Lormont : future croisette ?

Les terribles assauts de l’océan sur nos côtes atlantiques bousculent les stratégies des professionnels de l’immobilier. Alors que les vagues grignotent toujours inlassablement notre littoral, les prix s’affolent et c’est toute la carte des prix de l’immobilier dans le sud ouest du pays qui pourrait bien s’inverser dans les prochains mois.

plage-croisette-cannes-06

Cenon dans quelques années (projection Jean-Marie Pichon)

Il faut dire que les évènements récents ont tendance à donner raison aux travaux les plus pessimistes des géographes de l’Université Michel Montaigne-Bordeaux III. L’aqualogue Jean-Marie Pichon avoue lui-même qu’il aurait préféré se tromper, lui qui, il y a 30 ans déjà, avait anticipé et modélisé sur MO5 la montée des eaux et ses répercussions sur le dessin de notre littoral : « Depuis le début de ma carrière, je répète que le Médoc est appelé à disparaître dans sa quasi totalité, et ce très probablement avant 2023. Mais comme ma thèse portait sur le Médoc, elle n’a jamais ému personne et ma carrière n’a jamais décollé », nous confie-t-il, un brin amer, en sirotant un cappuccino à une table du R.U le Vera Cruz.

M.Pichon a pourtant tenté depuis longtemps d’alerter l’opinion en publiant une multitude d’articles dans les revues spécialisées (« Caudéran sous les eaux » 1991; « Bordeaux : après la belle endormie, bientôt la belle engloutie » 1994; « De l’eau dans notre vin, ou la faillite programmée du vignoble bordelais » 1997; « Ni rive gauche, ni rive droite, mais plus de rive du tout » 1999; « La Politique de l’autruche ou la tête dans l’eau » 2001; « Girondine Atlantide » 2007).

Mais toutes ces années de recherche n’auront pas été vaines, puisqu’il vient de lancer son propre cabinet d’audit « Aqualogos », qui conseille déjà la Lyonnaise des eaux et plusieurs agences immobilières, qu’il sent de plus en plus fébriles. Car si les prix ne s’effondrent pas encore rive gauche, la guerre a commencé sur la rive droite.

Les prix sont même déjà en train de flamber dans le quartier Palmer, et un expert nous prédit que la valeur des appartements de la résidence Palmer quadrupleront dans les deux ans à venir. La mairie de Cenon plancherait même actuellement sur le projet d’une « Croisette » au niveau de l’actuel parc Palmer, tandis que plusieurs communes du Blayais pourraient espérer lancer leur développement grâce au tourisme balnéaire. « Je suis déjà propriétaire d’un T3 dans le Haut-Lormont depuis les année 1980, et je compte bien investir dans le Haut-Floirac, à Bouliac, ce que je gagne avec Aqualogos. Et je vous conseille de prospecter très vite, car ça va bientôt être la folie dans la région ».

De notre expert, Jean-Robert Digueduc

1 pensée sur “Immobilier – le Haut-Cenon et le Haut-Lormont : future croisette ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>