Repas de substitution : les cochons autorisés à manger des écoliers certains jours de la semaine

cochon

Farouche défenseur du principe de laïcité, mais tout aussi désireux d’apaiser les tensions entre communautés, le maire (sans étiquette) de la petite commune d’ARVEYRES (33) a trouvé une solution originale à l’épineux problème des repas de substitution. « En permettant aux cochons de manger quelques écoliers, deux à trois fois par semaine, je pense fournir une solution concrète et pragmatique au problème » nous confie-t-il. « Et en plus, cela permet des économies considérables ! Moins d’élèves à nourrir, donc moins de repas à servir, et c’est autant d’économies pour notre budget municipal, extrêmement contraint ! ».

La décision de l’édile fait l’unanimité au sein du village : le corps enseignant est ravi de cette solution pacificatrice, pouvant désormais faire cours devant des effectifs allégés, dans une ambiance bien plus détendue. Les parents d’élèves eux-mêmes plébiscitent cette solution, et le standard téléphonique de la cuisine centrale est souvent saturé au moment du choix des menus. Une heureuse nouvelle en ces temps de vaines querelles.

Par notre correspondante, Henriette Deport.

2 pensées sur «Repas de substitution : les cochons autorisés à manger des écoliers certains jours de la semaine»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>