Un chasseur abat deux drones dans une forêt de Blaye (33)

drones

« Hilh de pute, je les ai plombés comme il faut les bestiaux ! ». Jeannot LARTIGUE n’est pas peu fier du gibier inattendu tombé dans sa besace dimanche dernier. Sur le comptoir de “La Fine gâchette”, sympathique débit de boissons aux confins de l’estuaire de la Gironde (33) trônent deux drones qui, quelques minutes avant, survolaient encore la centrale nucléaire voisine.

Jeannot raconte : « J’étais parti avec mon copain Bébert après la petite Suez-cassis du matin. Au bout de 4 heures, on a failli rentrer brocouilles ! Pas une palombe ou une grive à se mettre dans le viseur de toute la matinée. Alors qu’on s’apprêtait à partir après une dernière bouteille de Vieux-Papes, j’ai aperçu dans le ciel deux drôles d’oiseaux. J’ai cru que c’étaient des bergeronnettes printanières alors que Bébert jurait que c’étaient des luscinioles à moustache ! ».

L’adresse du chasseur a fait le reste et deux cartouches ont suffi à faire choir les maîtres du ciel. « Une fois que ma chienne nous les  a ramenés, j’ai glissé les volatiles dans ma sacoche et ce n’est qu’en rentrant à la maison, quand ma femme qui plume habituellement le gibier s’est payé notre fiole, qu’on a compris la méprise ». Point de galinette cendrée ou autre bartavelle : les majestueuses prises étaient en fait des drones artisanaux dont les propriétaires se sont bien gardés de se faire connaître.

Jeannot aurait ainsi pu devenir la risée du village. Il n’en fut rien : EDF-GDF a en effet proposé dans les heures suivantes un CDI à ce brave LARTIGUE, allocataire du RSA depuis 6 ans. Le sniper du Blayais envisage désormais d’ouvrir des franchises dans tous les départements hébergeant des réacteurs nucléaires. La saison de la chasse à la palombe n’a pas fini de nous livrer ses surprises !

De notre envoyé spécial, André SALLAFRANQUE

3 pensées sur «Un chasseur abat deux drones dans une forêt de Blaye (33)»

  1. chez moi il n’y a pas de centrale nucléaire ; mais y a exactement ça (un drone)qui vient survoler mon jardin ,

    c’est le joujou de mon PAUVRE voisin ! chacun s’entraine ou il peut !

    je n’ai pas non plus le chasseur !

Répondre à jacob Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>