Biarritz (64) : bientôt des feux tricolores pour réguler le trafic des surfeurs

biarritz

Victime de son succès, la célèbre cité balnéaire ? Toujours est-il que le conseil municipal a adopté, hier soir, une résolution qui pourrait faire grand bruit : à l’unanimité moins une voix, les élus, désireux de conserver la renommée de leur ville, paisible, chic et courtoise, ont décidé de se doter de feux tricolores marins, pour réguler le trafic des surfeurs. Selon leurs dires, ces derniers auraient perdu de leur légendaire bienséance, certains brûlant la priorité à d’autres, provoquant trop souvent conflits et algarades.

Ces feux de signalisation seraient installés sur la côte des Basques, au Port Vieux, ou encore du côté de la Marbella, en plein milieu des flots, bien visibles par tous les pratiquants de ces spots si célèbres.

« Non mais aloha, quoi ! », réagit Kelly S., qui souhaite garder l’anonymat, « J’étais en plein dans le curl, j’allais faire mon bottom turn pour attaquer la wave, et voilà que je vois ce feu ! J’ai dû m’arrêter et laisser passer deux ou trois personnes. Pour qui on nous prend ? ». La gendarmerie est d’ores et déjà mobilisée pour des contrôles inopinés, brûler un feu entraînant la perte de 4 points de permis et une amende forfaitaire de 135€.

 

Par notre correspondant local, Altzibar Etxeberria

2 pensées sur «Biarritz (64) : bientôt des feux tricolores pour réguler le trafic des surfeurs»

  1. Pingback : Biarritz (64) : bientôt des feux tricolor...

  2. Bonne idée, y’a pas de raison ! Je pense qu’il faudrait aussi ajouter une sorte de parcmètre pour ceux qui attendent la vague pendant des heures ! Ces surfeurs qui bouchonnent les spots doivent régler une patente. De même pour ceux qui ont plusieurs ailerons qui meurtrissent et blessent la vague et la laissent dans un état pas possible ! Je ne parle pas des radars que l’on devrait installer pour constater à quelle vitesse folle certains surfeurs dévalent la vague ! Graine de délinquance ! Va plutôt sur le Moutchic, l’Étang Blanc ou le lac de Bisca et laisse l’océan a ceux qui veulent en profiter. Aficionado de la déshérence !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>