Bordeaux (33) : Serge le Lama aurait abusé d’Ingrid, la petite truie du Jardin Public.

Moment d’égarement passager ? Célébrité nouvelle qui lui serait montée à la tête ? Sentiment d’impunité après ses incartades impunies dans le tramway bordelais ? Les experts sont partagés, mais la cruelle vérité est bien là : Serge le Lama aurait abusé d’Ingrid, la petite truie du Jardin Public, coqueluche des familles bordelaises, qu’Alain Juppé lui-même avait appelée « mon amie » un soir de juin 2013.

 

serge-le-lama-qui-a-fait-le-buzz-120902_w650

Serge le Lama refait parler de lui, mais pour des raisons bien moins glorieuses.

Retour sur les faits, avec le récit du gardien du parc, André CROUSTAFION. « Serge rodait depuis plusieurs jours autour de l’enclos de ma pauvre Ingrid, mais vu qu’il est connu comme le loup blanc maintenant, éh bé nous, on peut rien lui dire », se désole l’employé municipal. « Hier au soir, il s’est montré particulièrement pressant, et j’ai dû lui jeter des seaux d’eau froide en cachette, à plusieurs reprises. A 19 heures (heure de la fermeture du parc municipal, NDLR), je me suis dit qu’il avait compris, et je suis parti le coeur plus léger« .

C’est donc dans la nuit que Serge aurait commis l’irréparable : s’introduisant à nouveau dans le parc par on ne sait quel subterfuge, il aurait réussi à se faire ouvrir la porte de l’enclos par Ingrid elle-même, sans doute subjuguée par la célébrité de son hôte. Un échange se serait noué entre les deux animaux, d’abord courtois, puis rapidement bien plus virulent. Un voisin immédiat témoigne : « Ce fut réellement terrifiant, au début je me suis dit que Joseph, le charcutier d’en face, s’était mis à l’ouvrage plus tôt que d’habitude, mais quand j’ai entendu les couinements de terreur que poussait la pauvre Ingrid, j’ai vite compris. Quel chameau, ce lama ! « 

Les forces de l’ordre, alertées, intervinrent rapidement, mais ne purent que constater l’ampleur des dégâts. Ingrid a été prise en charge par la Cellule d’Aide Psychologique de la brigade d’intervention porcine de Bordeaux. Quant à Serge, poussant l’ignominie à son comble, il aurait craché au visage des agents venus l’interpeller. Il comparaîtra dès demain en procédure accélérée de reconnaissance de culpabilité, devant le juge Jean-Michel GENTIL. Puisse ce dernier se montrer moins magnanime que par le passé !

Par notre correspondant permanent à Bordeaux, Thomas Cruse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>