Droit de réponse d’Alain JUPPE : « J’ai été manipulé par Vincent FELTESSE ! »

Nombre de commentateurs politiques sont tombés à bras raccourcis sur Vincent FELTESSE à la suite de l’annonce par ce dernier, d’une victoire probable de son grand rival Alain JUPPÉ. Glosant sur cette erreur de communication, nos confrères seraient pourtant passés à côté d’une belle manœuvre de billard à trois bandes dont le dernier acte s’est joué jeudi soir (voir notre article) si l’on en croit le maire sortant qui, furieux, a décroché son téléphone pour s’offrir un droit de réponse dans nos colonnes.

 

juppe-1499898-jpg_1385427

Dur retour aux réalités pour A. Juppé, suite à son éviction de la Mairie de Bordeaux

- Sud-ou-est : M. le Maire, sans mauvais jeu de mots, c’est un peu la gueule de bois ces jours-ci à votre permanence ?

- Alain JUPPÉ : vous ne croyez pas si bien dire. J’avais un peu mal aux cheveux (sic) quand Isabelle m’a réveillé vendredi matin, en me confirmant la terrible nouvelle dont votre journal avait la primeur … Je crois que Vincent m’a joué un mauvais tour. Il m’a en effet proposé d’arroser ma victoire future, qu’il avait annoncée dans tous les médias, et la coupette partagée dans les locaux de TV7 a finalement été la première d’une longue série… Le sort ne m’a pas toujours épargné par la passé et j’avoue que je me suis peut-être laissé gagné par l’euphorie vu le succès de ma campagne. La virée impromptue de jeudi, achevée sur le dancefloor au milieu des belles créatures de la nuit bordelaise n’était au final qu’une diversion !

Tout le monde sait que je suis un festayre accompli, depuis les Paquitos (NDLR : chorégraphie traditionnelle des ferias sur l’air du pasodoble Paquito Chocolatero) que je lançais en conseil des ministres quand le président Chirac nous offrait des tournées de Corona ! Je soupçonne donc Vincent, et vous pouvez l’écrire, d’avoir profité de mon ineffable sens de la fête pour m’éloigner de la voie des urnes.

 

- Sud-ou-est : quid de cette rumeur d’enregistrement ?

- Alain JUPPÉ : en fin de soirée, dans le taxi qui nous ramenait à la maison, j’ai vu tomber un appareil électronique de la poche du duffle-coat de Vincent. Il m’a affirmé que c’était un kit pour cigarette électronique. A bien y réfléchir, j’ai en mémoire une petite lumière rouge. Il y a tout lieu de penser qu’il s’agissait d’un magnétophone avec lequel il aurait enregistré la soirée. A quelle fin ? Je l’ignore. Mais encore une fois, j’ai l’impression de m’être fait avoir par plus malin que moi en politique …

 

- Sud-ou-est : désormais, comment se dessine votre avenir politique ?

- Alain JUPPÉ : entre 2 Alka-Seltzer, j’ai lu dans les colonnes de vos confrères de Sudouest qu’aucune liste n’avait été déposée pour la mairie de Dropt-sur-Gironde (33). Je vais donc étudier , avec le préfet, la possibilité de candidater en dernière minute là-bas. Je donnerai des cours des lettres au lycée de La Réole et j’entamerai alors la reconquête depuis là-bas !

 

 Propos recueillis par André Sallafranque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>