Landes (40) : la folle rumeur de la sextape d’Alain Juppé et Maïté Ordonez

jumai

On savait la jet-set de notre siècle, à l’instar de Paris HILTON, friande d’ébats sexuels sous l’œil de la caméra. Néanmoins, cette pratique qui se voudrait novatrice remonterait presque aux calendes grecques si l’on en croit la folle rumeur qui s’est emparée du département des Landes (40).

Celle-ci fait état de l’existence d’une sextape, quelque peu datée certes, qui contiendrait le libertinage auquel se seraient adonnés Alain Juppé et Marie-Thérèse Ordoñez (NDLR : Maïté pour le grand public) un soir d’août 1966. La bobine aurait été découverte dans la famille de la seconde, lors de la projection dominicale d’un diaporama qui rassemblait petits et grands. L’intéressée, qui malmena poulardes et canards dans sa “Cuisine des Mousquetaires” des années durant, régalant ainsi des millions de foyers de France et de Navarre, se refuserait à confirmer.

La célèbre cuisinière aurait ainsi séduit le jeune Alain, à l’époque élève de la prestigieuse École nationale d’administration (ENA) en vacances chez ses parents, au cours du bal de Rion-des-Landes (40) qui clôturait la traditionnelle feria du mois d’août. Après un slow langoureux sur l’air des Roses blanches de Berthe SYLVA, Maïté, décidée à déniaiser son cadet de 7 ans transi d’amour mais un peu gauche, aurait conduit le futur premier ministre dans une fermette voisine.

Quelques verres de sangria et une belle botte de paille en guise d’alcôve auraient ainsi eu raison des dernières réticences de l’homme à l’illustre destinée. Quelque peu éméchés, les deux tourtereaux auraient alors fait usage de la caméra Super 8 qu’Alain avait reçue des mains de sa mère pour le récompenser de son entrée à l’ENA.

Le support ne serait, selon les proches de l’édile bordelais, que le fruit de l’imagination machiavélique de rivaux malintentionnés de l’UMP, inquiets du succès de Monsieur JUPPÉ. Ainsi “Cricri” GARNIER, fidèle parmi les fidèles interrogé dans un bistrot de la rive droite bordelaise, y voit à mots couverts « une sorte de bis repetita de l’affaire Nafissatou DIALLO à la sauce gasconne, la passion sincère en plus et le peignoir léopard en moins ».

Espérons que le triste spectacle qui a suivi celle-ci nous soit cette fois épargné.

De notre correspondant, ANDRÉ SALLAFRANQUE

1 pensée sur “Landes (40) : la folle rumeur de la sextape d’Alain Juppé et Maïté Ordonez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>