Mondialisation : du poulet basquaise au menu d’un restaurant de Dax (40)

pollito

Sens irréversible de l’Histoire et d’une regrettable uniformisation des cultures ? Simple maladresse d’un apprenti commis de cuisine ? Effet de la possible inversion des pôles magnétiques ? Bien malin qui saura expliquer un des faits divers les plus sordides qu’ait connu la Chalosse en 2014.

Toujours est-il qu’en fin de matinée dimanche, alors que le marché battait son plein, un restaurateur bien connu de la place dacquoise a sorti une belle ardoise sur laquelle, en guise de plat du jour, un poulet basquaise avait pris la place du traditionnel confit-frites à la graisse de canard.

S’en suivit alors un caillassage en règle de l’établissement (NDLR : dont Sud-ou-Est? a choisi de taire le nom pour préserver l’ordre public) nécessitant l’intervention rapide de la force publique.

Si les tentatives d’explications avaient libre cours hier soir dans les bars de la ville, les condamnations étaient unanimes. Alors que le Biarritz Olympique venait péniblement à bout du valeureux XV dacquois, les cris du coeur ont fusé. « Hilh de pute, si je retrouve le mouquirous qui nous a fait ça, j’ouvre la boîte à gifles ! » nous confie Bernard LACASSAGNE, garde-champêtre.

De son côté, la préfecture des Landes a brièvement évoqué l’hypothèse d’une fermeture administrative de l’établissement. Un calme précaire régnait encore ce matin dans la cité thermale.

De notre correspondant, André SALLAFRANQUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>