Réconcilier les Français et l’Europe : le pari réussi de TARTAS (40)

«  Dia ! Notre maire c’est un sacré visionnaire ! ». La place du marché est unanime ! Alors que le risque d’abstention aux élections européennes prévues le 25 mai prochain affole le microcosme politique parisien, c’est une véritable vague d’europhilie qui s’est emparée de TARTAS (40).

swedish

Le comité d’accueil à l’arrivée de la délégation tarusate

A l’origine de cet engouement, la décision du conseil municipal de retour d’un voyage en Suède le mois dernier, de sceller un partenariat culturel avec ASKERSUND, riante bourgade du centre du pays.

Le pari n’était pas gagné d’avance comme nous le relate Francis, membre de la délégation qui s’est rendue sur place et architecte du projet. « J’en ai parlé à ma femme à notre retour. Elle était plus intéressée par un échange avec un village du Tyrol autrichien. Je me suis emporté. Me fas cagat, cap de mul que je lui ai dit ! Tu m’ensuques tous les samedis pour aller à IKEA à Bordeaux (33), et notre petit-fils, ce grand cèpe de Beñat, il passe son temps avec un maillot de Zlatan sur le dos. On a des pins, et eux des sapins ! Tu vois bien que c’est de la culture suédoise qu’on est les plus proches ! ».

Gérard ESTOUFIGNOUS, à la tête du comité de jumelage, témoigne à son tour : « on a depuis longtemps l’impression de se faire, passez-moi l’expression, empapaouter par Bruxelles. Il fallait agir. Le voyage en terre viking nous a espantés ! La culture reprend ses droits. Ils avaient bien raison les pères fondateurs, MONNET et SCHUMANN. J’imagine déjà la joie des lycéennes suédoises quand elles visiteront la maison de Jeanne d’Albret, écrin touristique de TARTAS, cet été. On les amènera aussi faire la descente de la Leyre en canoë, du côté de LUGLON (40) ».

Longtemps sceptique, la commune, revenue à de meilleurs sentiments, réclame désormais, à cor et à cris, une relance de la politique européenne. La commission culturelle réfléchit maintenant, de son côté, à l’organisation d’un tournoi international de beach-volley sur la place de l’Eglise. Affaire à suivre…

 

De notre correspondant, André SALLAFRANQUE.

1 pensée sur “Réconcilier les Français et l’Europe : le pari réussi de TARTAS (40)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>